Conseils en matière de retraite Non classifié(e)

Vieillir en santé : (Presque) tout ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : novembre 2020

De petites choses peuvent faire une grande différence – c’est vrai dans de nombreux domaines et en particulier pour vieillir en santé. Il n’est jamais trop tôt (ni trop tard!) pour développer de nouvelles habitudes afin de prendre soin de son corps et de son esprit. Nous avons préparé une liste de recommandations et d’informations sur le thème de « bien vieillir » pour vous aider.

Il est probable que vous mettez déjà en pratique plusieurs de ces recommandations – alors bravo!   Voyez si vous pouvez intégrer d’autres suggestions dans votre vie.

Voici les sujets que nous abordons  :

  • Améliorer la santé physique et mentale
  • Avoir la paix d’esprit
  • Trouver une communauté
  • Comprendre les défis de santé liés au vieillissement
  • Prévenir les blessures et les maladies

Améliorer votre bien-être physique et mental

La santé mentale et physique est interdépendante. Voici quelques suggestions pour favoriser votre bien-être général.

Respirer profondément

La respiration profonde consiste à inspirer de l’air dans l’abdomen et à le faire descendre vers le bas, pour entraîner la dilatation du ventre. Essayez de prendre l’habitude de respirer profondément pendant la journée. Une technique simple consiste à inspirer en comptant jusqu’à quatre. Retenez votre respiration en comptant jusqu’à quatre. Expirez ensuite lentement en comptant jusqu’à quatre, et maintenez cette respiration en comptant jusqu’à quatre.

Respirer profondément est une excellente façon de favoriser la relaxation lorsqu’une situation stressante créé un état d’agitation ou d’inertie. Le stress chronique peut entraîner l’hypertension artérielle et d’autres problèmes. Une respiration superficielle au niveau de la poitrine peut accroître le stress.

Manger surtout des légumes

Selon le Guide alimentaire canadien, les fruits et légumes devraient constituer la moitié de votre assiette à chaque repas – c’est aussi simple que cela! Et de plus, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir des fruits et des légumes frais. Ceux en conserves et surgelés peuvent être tout aussi nourrissants. Mettez de la variété dans votre assiette et faites attention aux sucres ou au sodium (sel) ajoutés.

Les fruits et légumes contiennent les nutriments essentiels dont vous avez besoin. Ils sont également riches en fibres, ce qui peut aider votre système digestif et procurer une sensation de satiété plus longtemps. Augmenter la consommation de légumes peut aider à vous protéger contre différentes maladies, notamment les troubles cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, certains types de cancer et à réduire le risque de problèmes oculaires.

Soins oculaires

Pour favoriser une bonne santé oculaire et conserver votre vision, porter des lunettes de soleil, éloigner les yeux des écrans et regarder au loin toutes les 20 minutes, et avoir des lunettes de protection en présence de produits chimiques, bois, ou autres matériaux sont des mesures préventives importantes. L’examen régulier des yeux est également essentiel. L’évolution de certaines maladies oculaires comme le glaucome peut être ralentie lorsqu’elles sont détectées tôt. Les soins de la vue sont inclus dans le régime Frais médicaux complémentaires de RTOERO, alors prenez rendez-vous pour un examen!

Suivre les directives sur la consommation d’alcool

La façon dont notre organisme réagit à l’alcool change avec l’âge. En le sachant, vous pourrez prévenir une surconsommation pouvant entraîner des problèmes immédiats ou à long terme. Suivez les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada qui suggèrent de respecter la limite de 10 verres par semaine pour les femmes (avec un maximum de deux verres par jour la plupart des jours), et 15 verres par semaine pour les hommes (avec un maximum de trois verres par jour la plupart des jours). Soyez toujours conscient de la façon dont l’alcool peut interagir avec les médicaments que vous prenez.

Soins des pieds

Nos pieds contribuent à notre mobilité. Les problèmes de pieds peuvent augmenter avec l’âge. Il est donc important de faire attention à vos orteils (et au pied complet!). Pour les soins des pieds à la maison, assurez-vous notamment que vos chaussures sont bien ajustées, en plus de nettoyer et de traiter adéquatement toute coupure ou éraflure. Si vous remarquez des changements ou des douleurs qui vous inquiètent, consultez un médecin, car les problèmes de pieds peuvent être un indicateur précoce d’autres problèmes.

Consultez un professionnel si nécessaire

Il s’avère que les examens annuels ne contribuent pas nécessairement à votre santé. Choisir avec soin fournit des informations sur le moment opportun et les raisons pour lesquelles des examens médicaux peuvent s’avérer nécessaires. Choisir avec soin est dirigé par une petite équipe de l’Université de Toronto, de l’Association médicale canadienne et de l’Hôpital   St. Michael’s (Toronto). L’organisme agit comme porte-parole national pour la réduction des examens et des traitements inutiles en santé.

Prendre l’air

Passer du temps en plein air procure divers avantages, notamment une meilleure santé mentale, une plus grande concentration et une guérison plus rapide. Faire une promenade peut vous aider à associer les avantages de l’air frais et de la nature à l’exercice physique – pour une double dose de bienfaits!

Journal

Tenir un journal personnel peut vous aider à clarifier vos pensées, à mieux vous comprendre, à réduire le stress et à améliorer votre santé physique. Il existe différents types de journaux personnels. Vous pouvez donc trouver celui qui vous convient.

En mouvement

Un meilleur équilibre, un risque moindre de certaines affections, un engagement social et une santé mentale accrue sont quelques-uns des avantages d’une activité physique régulière.  Même si vous n’êtes pas actif actuellement, vous pouvez dès maintenant commencer à faire certains exercices! De simples étirements, la marche ou l’aquaforme sont de bonnes options.

Les Lignes directrices canadiennes pour les adultes de plus de 65 ans suggèrent de viser 150 minutes d’activité modérée à vigoureuse par semaine. Ajoutez à cela le renforcement des principaux groupes de muscles au moins deux fois par semaine. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de commencer un nouveau programme d’exercices.

Noter vos pensées

Accordez de l’attention à vos pensées et remarquez si elles sont constamment positives ou négatives. Vous ne serez pas étonné d’apprendre que la pensée positive favorise la santé.

L’importance d’une bonne hygiène buccale

La santé bucco-dentaire est liée à la santé physique générale. Pour favoriser la santé   bucco-dentaire, brossez-vous régulièrement les dents et utilisez la soie dentaire, adoptez une alimentation saine et pauvre en sucre, et faites nettoyer et examiner les dents de façon régulière. Certains problèmes de santé peuvent avoir un impact sur votre santé bucco-dentaire. Par exemple, le diabète est lié aux maladies des gencives. De plus, une mauvaise santé de la bouche peut entraîner d’autres affections, notamment une pneumonie. Comprendre la relation entre la santé bucco-dentaire et physique pourrait vous aider à décider de souscrire une assurance dentaire.

Sommeil

Le manque de sommeil peut affecter notre jugement, augmenter les risques d’accident et entraîner des problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires. Les Lignes directrices canadiennes pour les adultes de plus de 65 ans recommandent de sept à huit heures de sommeil de bonne qualité. Essayez de vous coucher à la même heure chaque soir et de vous détendre avant de dormir, notamment en limitant le temps passé devant les écrans.

De nombreux adultes plus âgés ont des troubles du sommeil causés par d’autres problèmes. Par contre, le traitement des problèmes sous-jacents peut contribuer à améliorer le sommeil. Si vous avez du mal à dormir, parlez-en à votre médecin.

Étirements

Les exercices d’étirement aident à réduire la douleur corporelle, à améliorer la posture, à créer un état de détente et à maintenir le mouvement des articulations. Essayez des étirements simples pour commencer!

Tester votre audition

Si vous avez de la difficulté à entendre ce que disent les autres, vous risquez de commencer à sortir moins souvent, ce qui entraîne l’isolement social. Si c’est votre cas, ou si vous constatez que vous hochez la tête et prétendez suivre une conversation alors que vous n’entendez pas bien, testez votre audition. Si vous souffrez d’une perte d’audition, le régime Frais médicaux complémentaires de RTOERO prévoit 1 100 $ par personne pour l’achat ou la réparation de prothèses auditives, par période de trois années civiles successives.

Avoir la paix d’esprit

Il est difficile de nier la valeur d’un esprit détendu. Le stress chronique est nocif. Un peu de planification peut contribuer grandement à la tranquillité d’esprit. Voici quelques suggestions.

Comprendre la sécurité en ligne

Le simple fait de penser que vous pourriez être victime d’une escroquerie, d’un piratage ou d’un vol d’identité en ligne peut être stressant. Mais en étant conscient du risque et en prenant des précautions, vous pouvez empêcher que cela ne se produise. Vous pourriez recevoir des courriels qui semblent provenir d’une source reconnue, comme votre banque ou l’ARC. Si vous recevez une demande d’argent, n’hésitez pas à faire un suivi téléphonique – en utilisant le numéro que vous trouverez sur le site Web de l’organisation (et non dans le courriel) pour vous assurer de sa légitimité.

Avoir un plan d’urgence

Beaucoup d’entre nous ont planifié des projets et des objectifs pour l’avenir. Mais avez-vous envisagé un plan B, C ou D? Prenez la peine de réfléchir à ce que vous ferez si votre santé ou votre mobilité se détériore, si vous perdez votre conjoint plus tôt que vous ne l’aviez imaginé, ou si continuer de vivre à la maison ne semble pas la meilleure option pour votre bien-être. Si vous tenez un journal personnel, essayez d’écrire sur chacune de ces situations. Vous vous rappellerez que vous pouvez vous adapter, ce qui est utile en cas d’imprévu.

Souscrire une assurance

Vous pouvez avoir accès aux prestations d’assurance pendant que vous ou votre conjoint travaillez, mais celles-ci prennent généralement fin à la retraite. Si vous prenez votre retraite du secteur de l’éducation au Canada, vous disposez de différentes options d’assurance. Il est recommandé d’examiner ce qui est disponible pour vous, de comparer les souscripteurs et de peser les avantages et les inconvénients d’acheter ou d’augmenter votre couverture d’assurance.

Planifier votre succession

Il est recommandé de revoir votre plan de succession après des événements importants de la vie, comme un mariage ou un divorce, un ajout à la famille ou le décès d’un bénéficiaire, et après un achat ou une perte de nature significative.

Assurez-vous d’avoir en place un mandataire pour les soins personnels et les biens. Lorsque vous choisissez votre mandataire, ayez les conseils suivants à l’esprit :

  • Optez pour une personne digne de confiance qui acceptera de respecter vos demandes
  • Choisissez une personne susceptible de vous survivre et qui est accessible
  • Ayez un deuxième choix si le premier n’est pas disponible
  • Vous pouvez nommer plusieurs mandataires, mais un trop grand nombre peut compliquer les choses

Trouver une communauté

Trente pour cent des Canadiens sont à risque de devenir socialement isolés. Les grandes étapes de la vie, comme la retraite, le décès du conjoint ou les changements à la santé et à la mobilité, peuvent être des facteurs de risque d’isolement. Dans les faits, l’isolement social peut avoir des conséquences importantes sur votre santé physique. Mais vous pouvez le prévenir! De nombreux conseils fournis dans cette publication vous seront utiles, et en voici d’autres pour trouver une communauté.

Se mobiliser

Avoir un but peut donner plus de sens à la vie. Vous trouverez peut-être satisfaisant d’accorder votre appui à des causes qui vous tiennent à cœur, pour contribuer à créer le changement. RTOERO se mobilise pour des améliorations essentielles aux politiques afin de répondre aux besoins urgents actuels et créer un avenir plus sûr et plus compatissant pour tous – vous pouvez vous joindre à nous!

Mettre fin à l’âgisme

L’âgisme a été qualifié comme la forme de préjugé la plus socialement acceptée dans notre société – c’est la discrimination fondée sur l’âge. L’âgisme peut ressembler aux stéréotypes vieillissants que l’on retrouve au cinéma, à la télévision et dans les médias, et qui présentent les aînés comme des personnes frêles et sans défense, ou des sociétés et des systèmes conçus dans la perspective que tous les citoyens sont jeunes, et qui ne tiennent donc pas compte des logements et des services dont les gens pourraient avoir besoin en prenant de l’âge. Vous pouvez contribuer à combattre l’âgisme en reflétant des situations réelles et positives du vieillissement, en restant vous-même actif et en vous exprimant pour créer des collectivités-amies des aînés.

Essayer la nouveauté

Nous avons entendu d’innombrables histoires de réussite de la part de membres de RTOERO qui ont commencé par choisir quelque chose de nouveau. Vous pourriez reprendre des activités appréciées par le passé, ou faire la liste de celles que vous avez toujours voulu essayer. Tenter de nouvelles choses est un excellent moyen de rencontrer des gens, de développer et d’utiliser des compétences, et de découvrir des talents ou des passions insoupçonnés. C’est en sortant de votre zone de confort que vous découvrirez de nouvelles opportunités!

Entretenir les relations

La recherche a démontré que nos relations de soutien sont essentielles au bonheur et au bien-être. Les relations sociales exigent des efforts, mais également de la vulnérabilité. Développer des relations de soutien est une excellente façon d’avoir des amis qui veilleront sur vous dans les situations sociales.

Contribuer

Recherchez des occasions de partager vos talents, vos compétences et vos connaissances uniques, et de contribuer à quelque chose d’important pour vous. C’est une autre façon d’atteindre un but à n’importe quelle étape de la vie. Voici des idées pour favoriser cette implication :

  • acceptez un travail rémunéré ou bénévole
  • organisez des activités, des événements ou des voyages pour les amis
  • assumez des tâches d’aidant naturel
  • partagez la valeur de différentes façons au profit de la société et des autres

Comprendre les défis de santé liés au vieillissement

Nos besoins en matière de santé changent avec l’âge. Ils peuvent devenir plus complexes, car les problèmes peuvent être interreliés. Comprendre les problèmes de santé liés au vieillissement peut vous aider, vous et vos proches.

S’informer sur les soins gériatriques

La gériatrie est la prise en charge des personnes plus âgées. Un gériatre est un expert dans le traitement des maladies qui touchent les aînés. Il existe une pénurie de spécialistes en gériatrie au pays – on en compte un peu plus de 300 au Canada. Améliorer l’accès aux soins gériatriques est une priorité de la Fondation RTOERO et un aspect important du travail de mobilisation de RTOERO. Il s’agit notamment de s’assurer que les médecins généralistes et autres professionnels de la santé reçoivent une formation pour traiter les populations plus âgées.

Connaître le risque de prescrire des « cascades médicamenteuses »

Des « cascades médicamenteuses » peuvent survenir lorsque les professionnels de la santé sont incités à prescrire de nouveaux produits pour contrer les effets secondaires d’un médicament actuel. Nous avons abordé ce sujet, y compris les conseils pour prévenir les « cascades médicamenteuses », dans le numéro du printemps 2018 du magazine Renaissance. Améliorer la compréhension des professionnels de la santé afin de prescrire des médicaments de manière plus sûre et plus efficace est un domaine d’intérêt pour la Dre Paula Rochon, titulaire de la chaire RTOERO de médecine gériatrique à l’Université de Toronto.

Former des alliances

C’est une bonne idée d’informer vos amis proches de vos problèmes de santé. Ils peuvent devenir vos alliés qui veilleront sur vous lors des rencontres sociales (et vous pourrez faire de même!). Lorsque des personnes comprennent ce que vous vivez, cela vous incite davantage à participer à diverses activités et d’éviter l’isolement social.

La maltraitance des aînés

L’Organisation mondiale de la santé définit la maltraitance des aînés comme étant un acte unique ou répété, ou un manque d’action appropriée, se produisant dans toute relation où il y a une attente de confiance qui cause du mal ou de la détresse à une personne âgée. On estime qu’entre 2 et 10 pour cent des aînés seront victimes de maltraitance ou de négligence chaque année. Il peut s’agir d’abus psychologiques, financiers, physiques ou sexuels, ou de négligence. Nous travaillons en partenariat avec Prévention de la maltraitance envers les aînés Ontario pour fournir des informations pertinentes à nos membres.

Des mesures pour prévenir les blessures

Les blessures peuvent parfois devenir des problèmes plus importants. Il est prudent de prendre des mesures pour prévenir les blessures et les maladies. Voici quelques suggestions à tenir compte.

Faire le nettoyage de printemps

Non seulement le nettoyage du printemps est une excellente occasion de dépoussiérer et de laisser entrer un peu d’air frais dans la maison, mais c’est aussi le temps d’éliminer tout l’encombrement qui a pu s’accumuler pendant les mois d’hiver. C’est particulièrement important si vous avez empilé des objets sur le sol – comme des magazines ou des livres – qui peuvent présenter un risque de chute. Si votre budget le permet, pourquoi ne pas demander de l’aide pour le nettoyage – surtout dans les endroits difficiles d’accès. Tenter d’atteindre des objets hors de portée ou de grimper augmente également le risque de blessure.

Adaptez votre résidence à votre âge

Beaucoup d’entre nous veulent vieillir à domicile. En vieillissant, il est bon de commencer à réfléchir aux petites améliorations qui pourraient rendre votre maison plus sécuritaire. Faites-le de façon agréable! Invitez un ami à faire la tournée de votre maison et à dresser la liste de ce qui pourrait s’avérer éventuellement un danger. Voici quelques suggestions pour commencer :

  • Voyez où vous pourriez installer une barre d’appui, par exemple pour entrer et sortir de la baignoire ou à côté de la toilette.
  • Portez attention aux risques de chute comme les tapis, les cordes ou le désordre.
  • Vérifiez si vous devez grimper ou allonger les bras pour atteindre des objets dont vous avez souvent besoin.
  • Assurez-vous d’avoir un accès facile au téléphone dans la plupart des pièces de la maison.
  • Assurez-vous d’avoir des chaussures plus sûres – les pantoufles fermées risquent moins de provoquer une entorse à la cheville ou une chute.

 

Trouvez-vous ces conseils utiles? Si oui, partagez cette publication avec un ami! Devrions-nous ajouter quelque chose? Envoyez-nous un message!

Pouvons-nous contribuer à votre vieillissement en santé?

Si vous travaillez ou êtes à la retraite dans le secteur de l’éducation au Canada, et que vous n’êtes pas encore membre, joignez-vous à nous! Nous serions heureux de vous aider à vieillir en santé. Votre adhésion est gratuite jusqu’à la retraite.jkjhkjhfkjh