Vieillissement sain

Cinq carburants pour l’esprit

« On est ce qu’on mange, » paraît-il ! Les cinq éléments suivants d’une alimentation saine peuvent contribuer à une meilleure santé du cerveau :

La curcumine est l’ingrédient actif du curcuma auquel on attribue des priorités exceptionnelles – c’est à la fois un antioxydant et un anti-inflammatoire. La curcumine stimule le facteur neurotrophique dérivé du cerveau qui l’aide à se développer et qui peut contribuer à l’amélioration de la mémoire. On le trouve dans les thés et les assaisonnements ainsi que comme supplément sous forme de comprimés et de capsules.

Plusieurs études font un lien entre la consommation de bleuets et la mémoire à long terme. Les bleuets contiennent de l’anthocyanine aux avantages anti-inflammatoires et antioxydants. Celle-ci s’attaque aux éléments qui peuvent contribuer au vieillissement cérébral ou aux troubles neurodégénératifs.

Le cerveau est constitué à environ 60 % de graisses, dont la moitié sont des omega 3. Les acides gras oméga 3 contribuent à la formation des cellules cérébrales et des cellules nerveuses, favorisent la compréhension et la mémoire, et retardent peut-être les troubles mentaux liés à l’âge. Recherchez des sources alimentaires riches en oméga 3 comme le saumon, la truite ou les graines de lin.

La vitamine C peut jouer un rôle bénéfique dans la prévention du déclin mental en protégeant votre cerveau, notamment contre le cancer et d’autres maladies. Vous pouvez trouver votre dose quotidienne de vitamine C dans les fruits et légumes dont le kiwi, les fraises, les tomates et les poivrons.

Malgré sa réputation, la caféine peut être bonne pour vous lorsque consommée avec modération. Le café peut aider non seulement à stimuler la vigilance, mais avec sa concentration élevée en caféine et en antioxydants, il peut aussi offrir une protection qui, jusqu’à un certain point, agit à long terme contre la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Bon ravitaillement !