Blogue de la fondation Communiqué de presse

RTOERO répond à la consultation sur la stratégie de réduction de la pauvreté de l’Ontario

RTOERO répond à la consultation sur la stratégie de réduction de la pauvreté de l’Ontario

Alors que le gouvernement de l’Ontario met à jour sa stratégie de réduction de la pauvreté, RTOERO exhorte le gouvernement à examiner comment ses politiques et programmes amélioreront la qualité de vie des aînés.

La population des aînés passera à plus de 3 millions d’ici 2023. Comme le note le gouvernement, le taux de pauvreté des aînés est de 12,1 %. Les aînés font partie des six groupes que la province identifie comme étant à risque élevé de pauvreté, au même titre que les autochtones, les mères célibataires, les personnes handicapées, les immigrants récents et les communautés racialisées.

Chacune des sept questions que nous soulignons est directement liée à un ou plusieurs des principaux domaines d’engagement du gouvernement de l’Ontario en matière de réduction de la pauvreté :

• Encourager la création d’emplois et orienter les gens vers un emploi
• Fournir aux personnes les aides et les services appropriés
• Réduire le coût de la vie et rendre la vie plus abordable

1.Communautés-amies des aînés

Une communauté-amies des aînés optimise les occasions d’améliorer la santé, la participation et la sécurité. Ces communautés réduisent la pression sur les soins de santé et la demande de places dans les établissements de soins de longue durée, et contribuent au bien-être et au dynamisme de la société. Certaines études montrent que les communautés-amies des aînés, avec leurs caractéristiques positives, peuvent également modifier les effets de la pauvreté.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Fournir aux personnes les aides et les services appropriés

2. Régime d’assurance-médicaments

Le régime d’assurance-médicaments peut contribuer à réduire le fardeau du coût des médicaments et à diminuer la disparité entre les riches et les pauvres. Un programme national d’assurance-médicaments universel, public, complet, accessible et transférable permettrait de réduire les coûts et d’améliorer la santé de la population – deux éléments qui donnent aux gens davantage de moyens économiques.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Réduire le coût de la vie et rendre la vie plus abordable

3. Sécurité des revenus à la retraite

Il est prouvé que les pensions à prestations définies sécurisent la retraite et permettent aux Canadiens de continuer à bien contribuer à nos économies et à nos communautés. Les Ontariens méritent une retraite assurée, avec une source de revenu garantie et suffisante pour qu’ils ne tombent pas sous le seuil de pauvreté. Ainsi, les Ontariens âgés pourront se permettre de profiter d’une retraite saine, active et digne.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Réduire le coût de la vie et rendre la vie plus abordable

4. Stratégie nationale pour les aînés

Les aînés sont le groupe démographique qui connaît la croissance la plus rapide en Ontario. Les Ontariens vivent plus longtemps et notre système de soins de santé ne suit pas l’évolution démographique. Une stratégie coordonnée pour les aînés aidera les gouvernements à optimiser la santé, la sécurité financière et l’inclusion sociale, afin que tous les Canadiens puissent vieillir avec dignité.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Fournir aux personnes les aides et les services appropriés
• Réduire le coût de la vie et rendre la vie plus abordable

5. Soins de santé gériatriques

Au cours des deux prochaines décennies, le nombre de Canadiens âgés de plus de 65 ans doublera. Le nombre de personnes de 85 ans et plus quadruplera. Nous sommes confrontés à une pénurie de professionnels de la gériatrie, qui occupent des fonctions qui seront très demandées. Les Ontariens âgés constituent environ 16 % de notre population, mais représentent près de la moitié des coûts de nos systèmes de santé et d’aide sociale. Il est essentiel de disposer d’un personnel possédant les connaissances nécessaires pour s’occuper des Ontariens âgés.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Encourager la création d’emplois et mettre les gens en contact avec l’emploi
• Fournir aux personnes les aides et les services appropriés

6. Prévention de la maltraitance des aînés

La maltraitance des aînés est liée à la pauvreté de deux manières essentielles. Dans la mesure où tout aîné, quelle que soit sa classe économique, peut être une victime, de nombreuses victimes sont issues de groupes démographiques à faibles revenus et ont tendance à être isolées. En outre, une dimension importante de la maltraitance des aînés est l’exploitation financière, sous forme de vol, de fraude et de détournement de procuration. De tels abus peuvent enlever ou limiter les ressources et les options d’un aîné.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Fournir aux personnes les aides et les services appropriés

7. Isolement social

La Fondation RTOERO, qui investit des fonds dans des efforts qui bénéficient aux aînés du Canada, considère que l’isolement social est un obstacle au vieillissement en bonne santé. L’isolement social peut conduire à des occasions économiques manquées et à la pauvreté. Parallèlement, la pauvreté signifie que les aînés ne peuvent pas toujours accéder aux ressources qui diminuent l’isolement. Trouver davantage de moyens de relier les aînés – à leur famille, à leurs amis et à leurs voisins, à leurs collègues de travail et de bénévolat, et à nos communautés – est vital pour leur bien-être à tous points de vue.

Lien avec les objectifs de réduction de la pauvreté
• Encourager la création d’emplois et orienter les gens vers un emploi
• Fournir aux personnes les aides et les services appropriés
• Réduire le coût de la vie et rendre la vie plus abordable

Lire la soumission complète