Blogue de la fondation Fondation nouvelles

La Fondation RTOERO annonce l’octroi de 150 000 $ en subventions pour la recherche et la formation sur le vieillissement

RTOERO a annoncé aujourd’hui le financement de cinq nouveaux projets totalisant 150 000 $ en vue de faire progresser la recherche et la formation sur le vieillissement.

« Il existe un écart très important entre le nombre de professionnels de la santé et des soins sociaux aptes à s’occuper des adultes plus âgés, et le nombre sans cesse croissant de retraités aux prises avec des défis et des besoins uniques » a fait valoir Joanne Murphy, présidente du conseil d’administration de la Fondation.

Elle a ajouté « la Fondation RTOERO est l’une des rares au pays à miser sur l’amélioration de la qualité de vie des adultes plus âgés. Nous sommes donc très heureux d’être en mesure d’appuyer ces projets très valables dans les communautés ontariennes. »

À la suite de leur approbation par le comité d’éthique, les fonds seront distribués aux récipiendaires suivants :

• Le Hamilton Council on Aging afin d’appuyer le projet Hamilton Senior’s Social Isolation, une collaboration entre sept organismes communautaires. Le projet vise à réduire de façon concrète l’isolement social des aînés exposés à des obstacles courants comme la solitude, les handicaps, la barrière linguistique, la pauvreté et le manque d’accès aux services et aux systèmes de soutien.

• L’Université Ryerson, AGE et l’Université McMaster, afin d’évaluer un programme en ligne standardisé d’éducation à la démence pour les étudiants postsecondaire visant une carrière en santé. Ce projet veut préparer des étudiants à aider, sans intervention médicale, des patients atteints de démence et qui démontrent des comportements difficiles.

• L’École de médecine du Nord de l’Ontario, l’Université de Guelph, l’Université d’Ottawa ainsi que l’Université Lakehead, afin d’élaborer une trousse d’outils pour les professionnels de la santé traitant des adultes plus âgés LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres) en fin de vie. Ce projet innovateur incorpore à la fois la recherche et la formation et profitera aux aînés LGBT des communautés urbaines, rurales, et éloignées de l’Ontario.

• L’hôpital du Mount Sinaï et l’Université de Toronto, afin d’évaluer un programme d’éducation en gériatrie pour les résidents en chirurgie orthopédique. Cette rotation obligatoire en orthogériatrie vise à améliorer les compétences gériatriques des étudiants en orthopédie, afin que les futurs chirurgiens soient mieux en mesure de soigner la population croissante d’adultes plus âgés.

• L’hôpital Baycrest, l’Université de Toronto, le Manoir Meighen et les Centres Rekai de Sherbourne place et de Wellesley Central Place, afin d’examiner les avantages à recourir à une stimulation cognitive avec les résidents plus âgés en soins de longue durée, lors des visites amicales des bénévoles. Le projet vise à démontrer que le recours aux exercices de stimulation cognitive lors des conversations avec les résidents permettra d’améliorer les comportements, l’humeur et la qualité de vie.

La Fondation RTOERO a le mandat de favoriser la qualité de vie des adultes plus âgés en finançant la recherche appliquée, la formation postsecondaire en gériatrie et en gérontologie, ainsi que les initiatives communautaires visant à combattre l’isolement des adultes plus âgés. La Fondation fut mise sur pied en 2011 grâce au soutien de son organisme bienfaiteur, The Retired Teachers of Ontario/les enseignantes et enseignants retraités de l’Ontario. Elle s’inspire de l’esprit de philanthropie de ses membres retraités et des autres intervenants du secteur de l’éducation.

En 2015, la Fondation a mis sur pied la Chaire de médecine gériatrique RTOERO à l’Université de Toronto, et continue d’amasser des fonds pour des approches innovatrices visant à améliorer la vie des adultes plus âgés en Ontario et ailleurs au pays. À ce jour, la Fondation a investi plus de 2,5 millions de dollars dans la recherche sur le vieillissement.