Nouvelles de RTOERO Équité et inclusion

Comment participer aux efforts de prévention en matière de santé publique

Nous reconnaissons de plus en plus que les citoyens doivent participer aux projets de mesures préventives en matière de santé. Nous pouvons éviter un grand nombre de problèmes sociétaux liés à la santé. En effet, le fait de concevoir des programmes de prévention sans l’apport et la participation des personnes concernées peut se traduire par des occasions manquées et diminuer l’efficacité de nos programmes de prévention.

Les citoyens apportent une perspective particulière aux projets de prévention en santé publique, c’est ce que nous appelons le savoir expérientiel. Par exemple, les aînés peuvent nous parler de leur savoir et des expériences qu’ils ont eues en cherchant des services communautaires, et nous indiquer ce qu’il faut faire pour les améliorer. Les jeunes peuvent parler en toute franchise de leurs problèmes d’accès aux services de santé mentale et suggérer des solutions possibles. Les nouveaux parents peuvent aborder un élément essentiel, soit leur point de vue sur les programmes de développement de l’enfant et nous proposer ce qui les aiderait à surmonter concrètement leurs problèmes. Le savoir expérientiel des citoyens ne peut être remplacé par celui d’aucun autre groupe de personnes, y compris des représentants d’organismes communautaires.

Participation publique et défense des intérêts

Dans le cas de la participation publique, les projets sont tels qu’ils prévoient la participation du grand public et les moyens mis en œuvre lui permettent de diffuser son savoir expérientiel. Par ailleurs, pour ce qui est de la défense des intérêts, les citoyens tentent alors d’influencer le système en agissant de l’extérieur, plutôt que comme participants invités.

À RTOERO, nous prenons à cœur la défense des intérêts, car nous défendons les droits des aînés et des Canadiens de tout âge. Nous sommes également invités à participer aux consultations en tant qu’organisme et, lorsque l’invitation est lancée directement à nos membres, il s’agit d’une forme de consultation publique.

Exemples de programmes de santé publique préventifs

Les programmes de prévention sont conçus de manière à aborder les problèmes de santé publique qui sont évitables. Voici quelques exemples de mesures de santé publique préventives :

  • Services intégrés en périnatalité et en petite enfance
  • Services de garde d’enfants de qualité
  • Programmes visant à encourager les bonnes habitudes en matière d’hygiène dentaire chez les jeunes
  • Programmes de santé sexuelle
  • Programmes visant à soutenir l’engagement social et la participation des personnes âgées
  • Disponibilité de logements supervisés et abordables
  • Promotion de l’activité physique
  • Services de vaccination et couverture vaccinale
  • Programmes de réduction des méfaits
  • Planification de la préparation aux urgences

Cinq types de participation à la prévention en santé publique

Certaines formes de participation publique, soit l’information et le leadership, découlent de l’initiative directe de personnes. Ce sont peut-être les moyens les plus simples si vous désirez vous attaquer à un problème de santé publique. Les projets de prévention en santé publique peuvent également impliquer plus d’une forme de participation.

Information

Recevoir des informations compréhensibles concernant un enjeu et décider comment y donner suite constitue la forme primaire de participation du grand public. Après avoir reçu, le cas échéant, l’information diffusée par un organisme, vous décidez de la lire, de la regarder ou de l’écouter, et de prendre toute mesure nécessaire.

Les activités qui ont lieu pendant le Mois de sensibilisation à l’isolement social de la Fondation RTOERO en octobre en sont un exemple. Un grand nombre de personnes s’abonnent à la série de courriels et peuvent prendre des décisions en fonction de l’information transmise.

Leadership

Lorsque certaines personnes et des groupes de citoyens prennent ensemble des décisions après s’être conseillés les uns les autres, ces personnes font preuve de leadership. Nous avons vu ces groupes se former pendant la pandémie : des coalitions de voisins ont permis à ces derniers de se soutenir, d’envoyer des provisions aux personnes isolées et d’aider à diffuser les informations pertinentes. Des leaders se sont parfois faits les porte-paroles auprès des autorités sanitaires appropriées pour obtenir des conseils qu’ils ont plus tard transmis à leur groupe.

De nombreux bénévoles de RTOERO participent en pratiquant des activités de bienfaisance dans leur district. Bien que les districts reçoivent une subvention de RTOERO, les activités sont conçues localement en fonction des besoins et de l’intérêt qu’elles suscitent. Ils aident souvent les personnes qui éprouvent des difficultés, surtout celles qui souffrent d’isolement social et de solitude ou qui sont à risque d’en souffrir, car il s’agit clairement d’un problème de santé publique.

Consultation

La consultation est une forme de participation que vous connaissez probablement déjà. Elle consiste à demander à quelqu’un de parler de son savoir expérientiel au sujet d’une question en particulier, mais l’interaction ne va pas plus loin. Il peut s’agir d’un sondage, d’un forum ou d’un groupe de discussion. Si le calendrier du projet est serré, mais qu’il est vraiment nécessaire d’obtenir les commentaires du public, c’est ce niveau de participation publique qui est le plus accessible.

RTOERO participe régulièrement à des consultations avec les gouvernements provinciaux ou d’importants intervenants, et nous encourageons nos membres à y participer.

Collaboration

La collaboration implique davantage que la participation à une simple activité. Les participants appelés à collaborer font profiter les autres de leur savoir expérientiel sur divers aspects d’un projet, et ce, à des moments particuliers. À ce niveau, ils aident à élaborer le projet. Ils interagissent avec des notables locaux ou les organismes concernés. La collaboration peut s’exercer au sein des groupes de travail, des séances de discussion ou des tables rondes. Le calendrier doit prévoir des activités pendant au moins six mois pour qu’on puisse parler d’une véritable collaboration.

Les membres du Comité de mobilisation politique de RTOERO s’engagent pendant un an à utiliser leurs connaissances et leur expertise pour aider à faire progresser ses principaux enjeux en matière de défense des intérêts.

Partenariat

Le partenariat est la forme de participation la plus intense, mais également la plus rare. Il faut au moins un an pour que les choses soient bien rodées. Un partenariat implique que les participants prennent part au processus complet, depuis les étapes initiales de définition du projet jusqu’à celles de la coconstruction et de la mise en œuvre. Bien que le partenariat soit la forme de participation la plus exigeante, c’est également la forme la plus apte à opérer une transformation culturelle. On pourrait envisager la coprésidence d’un comité d’orientation ou la codirection de groupes de réflexion dans le but de produire un plan d’action.

À RTOERO, les présidents de district assument des rôles de leadership dans le but d’assurer un avenir sain et actif à tous leurs membres.

De quelle manière la participation peut‑elle vous profiter?

Participer aux côtés du grand public peut vous permettre :

  • d’influencer les décisions qui vous concernent;
  • de connaître les mesures qui ont des répercussions sur votre vie et celle de vos proches;
  • d’élaborer conjointement des solutions aux problèmes de santé publique qui soient pertinentes et plus adaptées aux besoins de la population actuelle.

La participation publique peut être personnellement bienfaisante à plus d’un titre, y compris :

  • en renforçant vos compétences;
  • en vous donnant la possibilité de mieux comprendre vos concitoyens et le fonctionnement des systèmes au sein de la société;
  • en vous conférant un sens de l’utilité et de l’efficacité personnelle;
  • en vous permettant de bâtir des relations et de faire partie de réseaux;
  • en favorisant le bien-être et la créativité.

De quelle manière trouver des occasions de participer?

Il arrive que les occasions de participer se produisent spontanément. Par exemple, RTOERO envoie régulièrement à ses membres des informations sur la manière de s’attaquer aux problèmes des aînés. Peut-être le leader du programme vous demande‑t‑il si vous aimeriez participer à une consultation ou à une collaboration? Vous pouvez également prendre des mesures proactives pour participer avec le grand public à des projets préventifs de santé publique :

  • Cherchez des informations crédibles sur les problèmes de santé publique qui sont importants à vos yeux pour parfaire votre compréhension et communiquer ces renseignements à votre réseau. Vous pourriez rapidement devenir une source de conseils pour vos amis et vos proches.
  • Assistez à des ateliers offerts par votre bureau de santé local, votre municipalité ou des organismes de services sociaux qui œuvrent dans votre communauté. Voilà pour vous l’occasion d’augmenter vos connaissances et de rencontrer des professionnels qui sont engagés, de vous inscrire à des listes d’envoi de courriels ou d’en connaître davantage sur les possibilités à venir. Envisagez d’engager une conversation avec le présentateur si possible – vous pourriez lui parler de votre savoir expérientiel et lui déclarer que vous aimeriez collaborer si l’occasion se présente.
  • Vérifiez les tableaux d’information de votre centre communautaire, de votre bibliothèque ou de tout autre organisme.
  • Inscrivez-vous aux listes de diffusion par courriel créées par divers organismes de services sociaux locaux, afin d’en apprendre plus sur les occasions de participer.
  • Lisez les articles du site Web de RTOERO et adressez-vous à vos cadres supérieurs de district pour vous familiariser avec le travail que vous faites et les possibilités de participer.

Lorsque la participation n’en vaut pas
vraiment la chandelle

Bien qu’une valeur importante soit liée à la participation du public, il subsiste des risques. Les directeurs de projets et l’organisme  responsable doivent s’engager à faire participer le public de manière significative, et non purement symbolique. La participation doit viser un but et comporter de réelles possibilités d’influencer. Le processus doit également avoir été très bien conçu. Idéalement, les participants et les responsables du projet qui y participent doivent avoir l’impression à la fin du projet que le savoir expérientiel a contribué à l’améliorer. Voici certaines choses que nous vous suggérons d’examiner :

  • L’organisme responsable s’exprime-t-il publiquement sur
    l’importance d’obtenir l’avis du public et se passionne-t-il
    pour la valeur et l’objectif du travail?
  • En quoi votre expérience personnelle serait-elle utile au
    projet?
  • Le vocabulaire utilisé est-il inclusif et facile à comprendre de manière à ce que vous vous sentiez interpellé?
  • Votre rôle est-il clair? Savez-vous ce qu’on attend de vous
    et ce qu’on fera de vos commentaires dans le cadre du
    projet?
  • En ce qui a trait à la collaboration ou aux partenariats, vous a-t-on offert de payer vos heures de travail ou, à tout le moins, de vous rembourser le montant de vos dépenses? Vous a-t-on fourni une formation et un accompagnement? Pour ce qui est de la collaboration ou des projets de partenariat, les organismes se penchent sur le savoir expérientiel des participants éventuels au cours du processus de recrutement. Vous devriez donc vous attendre à ce qu’ils vous posent certaines questions.

Les informations qui vous sont présentées ont été adaptées du rapport L’expérience citoyenne au service de la prévention que nous a fourni la Dre Paule Lebel, médecin spécialiste en santé publique et en médecine préventive à la Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Elle a fait en juillet 2021 une présentation aux membres de RTOERO et aux invités dans le cadre du webinaire La voix des personnes âgées dans les politiques publiques : de la consultation au partenariat. Elle a parlé d’activités tenues à Montréal qui visent à créer des communautés appréciant les aînés, où le filet de solidarité est tissé serré et où le vivre-ensemble n’a pas d’âge.

La possibilité de regarder des présentations d’experts est l’un des avantages de l’adhésion à RTOERO. Travaillez-vous dans le domaine de l’éducation au Canada? Vous pouvez devenir membre et l’adhésion est gratuite jusqu’à votre retraite. Inscrivez-vous dès maintenant.